5 conseils pour la réussite professionnelle

Pour tout le monde, l’année écoulée a été difficile.

La hausse du chômage, le passage au travail à distance, les inquiétudes liées à la pandémie et les difficultés à s’occuper des enfants ont mis les travailleurs à rude épreuve dans le monde entier.

Malgré ces défis, 86% des employés disent se sentir professionnellement performants.

 

Réussir professionnellement signifie faire un travail intéressant et épanouissant tout en obtenant progressivement plus de responsabilités et un salaire plus élevé.

La plupart des employés ont le sentiment de réussir, mais les femmes actives sont plus susceptibles de se sentir professionnellement insatisfaites.

Deux fois plus de femmes (17%) que d’hommes (8%) se sentent peu ou pas du tout satisfaites de leur carrière.

Comment les employés ont-ils maintenu et amélioré leur réussite professionnelle au cours d’une année aussi difficile ? Comment les personnes qui ne se sentent pas satisfaites professionnellement peuvent-elles améliorer leur carrière ?

Une étude a interrogé 501 employés pour savoir quelles stratégies de réussite professionnelle ils utilisent. Nous avons constaté que les employés apprécient particulièrement le réseautage et le mentorat. Nous avons également constaté que davantage d’employés devraient demander des responsabilités professionnelles différentes, négocier un salaire plus élevé ou engager un coach de carrière.

Conseils pour la réussite professionnelle

  1. Pratiquer le réseautage professionnel
  2. S’engager dans le mentorat
  3. Demander des responsabilités professionnelles différentes
  4. Négocier un salaire plus élevé
  5. Engager un coach de carrière

1. Pratiquez le réseautage professionnel

Les professionnels qui développent une carrière épanouissante s’engagent dans le réseautage.

Au cours de l’année écoulée, les travailleurs étaient plus susceptibles de se mettre en réseau avec d’autres professionnels (23%) que de poursuivre tout autre type de stratégie de réussite professionnelle.

 

Le réseautage professionnel permet aux employés de nouer des relations intéressantes et d’améliorer les « compétences non techniques », telles que la capacité à faire la conversation, qui sont nécessaires pour travailler en équipe.

« La leçon la plus importante que j’ai apprise sur le réseautage – que j’aurais aimé connaître il y a des années – est de profiter de tous les avantages possibles pour rencontrer de nouvelles personnes. Vous ne savez jamais à qui vous parlez, qui ils pourraient connaître ou comment ils pourraient contribuer à votre carrière »

Même ceux qui n’ont pas leur propre entreprise bénéficient d’une stratégie active de mise en réseau.

Le réseautage contribue à la réussite professionnelle parce que les avantages du réseautage sont plus accessibles aux personnes qui le font régulièrement.

« Voyez le networking comme un élément routinier de votre journée, plutôt que comme une activité mondaine à n’entreprendre qu’en cas de désespoir de carrière ».

La pandémie de COVID-19 a réduit les activités en personne, mais les employés n’ont pas besoin de poignées de main et de cartes de visite pour intégrer le réseautage à leur routine.

Vous pouvez participer à des événements de réseautage virtuel sur des plateformes de médias sociaux comme Facebook, LinkedIn et Eventbrite.

Les travailleurs devraient envisager d’organiser leurs propres petits événements de réseautage virtuel.

Même en cas de pandémie, les autres professionnels ont toujours besoin de communauté et de connexion.

« Le réseautage peut sembler vraiment effrayant et difficile en ce moment, surtout si la seule personne à qui vous avez parlé en personne cette semaine, c’est vous-même. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de grands événements de réseautage que l’établissement de relations a cessé. »

2. S’engager dans le mentorat

Le mentorat stimule la réussite professionnelle des mentors et des mentorés.

Quinze pour cent des employés (15%) ont été mentorés au cours de l’année écoulée, et les experts estiment que le fait d’être mentoré par un professionnel accompli présente de sérieux avantages.

 

« Les avantages d’avoir un mentor sont inestimables. Le fait d’avoir un mentor est particulièrement utile lorsque celui-ci a occupé des emplois et des responsabilités similaires dans le passé. De cette façon, un mentor peut servir de carte routière vivante pour la réussite professionnelle.

Les employés ayant un mentor ont tendance à passer plus rapidement et plus efficacement le processus d’intégration.

Le mentorat est une voie à double sens qui profite aussi bien aux mentors qu’aux mentorés. Le mentorat permet d’être exposé à de nouvelles idées, de réfléchir de manière critique à la façon de réussir au travail et d’éprouver la satisfaction professionnelle que procure le fait d’aider quelqu’un d’autre.

De nombreux employés récoltent ces récompenses : un employé sur cinq (20 %) a été le mentor d’un collègue au cours de l’année écoulée.

 

En particulier, être un mentor peut aider les employés à apprendre à écouter.

« Le mentorat permet aux employés de donner quelque chose en retour et d’acquérir des expériences plus précieuses que la reconnaissance ou l’argent. Le mentorat apprend aux mentors à écouter activement et à faire passer leurs relations sur le lieu de travail au niveau supérieur. »

Être ou avoir un mentor aide les professionnels à réussir.

3. Demandez des responsabilités de travail différentes

Si vous réunissez un groupe aléatoire de 10 employés, vous rencontrerez une combinaison de talents, d’ambitions, de villes natales, de races et d’âges. Il y a fort à parier qu’au moins un ou deux de ces employés auraient demandé des responsabilités différentes au travail au cours de l’année écoulée.

En fait, 15% des employés ont demandé de nouvelles responsabilités professionnelles au cours de l’année écoulée.

 

Selon les experts, le fait de demander de nouvelles responsabilités montre qu’un employé a une orientation professionnelle, qu’il souhaite élargir son éventail de compétences et qu’il est prêt à contribuer davantage à son entreprise.

Demander de nouvelles responsabilités professionnelles :

  • Augmente les chances de recevoir une augmentation
  • Rend le travailleur plus facile à vendre s’il cherche un autre emploi.
  • Empêche le  » plafonnement « , ou le sentiment de stagnation professionnelle.
  • Fournit de nouveaux défis et compétences passionnants

Certains employés peuvent craindre que le fait de demander de nouveaux projets au travail les fasse paraître ingrats ou malheureux. Mais il est peu probable que de nombreux chefs d’entreprise pensent ainsi, et demander de nouvelles responsabilités est un élément crucial de la réussite professionnelle pour deux raisons :

  1. Demander de nouvelles responsabilités professionnelles signale aux superviseurs et aux gestionnaires qu’un employé veut être un atout plus précieux pour leur organisation.
  2. La maîtrise de nouvelles responsabilités professionnelles permet à un employé de devenir un contributeur essentiel et complet au succès de son entreprise.

Demander de nouvelles responsabilités aide les employés à démontrer qu’ils se soucient du succès de leur entreprise. Ensuite, lorsque les employés apprennent et assument effectivement leurs nouvelles responsabilités, ils deviennent des coéquipiers plus précieux et respectés.

Les 15% d’employés qui demandent de nouvelles responsabilités professionnelles suivent une stratégie utile pour leur croissance et leur réussite professionnelles.

4. Négocier un salaire plus élevé

Traditionnellement, le montant d’argent que gagne une personne indique sa réussite professionnelle. Négocier un salaire plus élevé, plutôt que d’attendre une augmentation, est une autre stratégie pour atteindre la réussite professionnelle.

Actuellement, moins d’un travailleur sur dix (8 %) négocie une augmentation de salaire.

 

Selon les experts, la peur du conflit empêche davantage d’employés de négocier une augmentation de salaire.

« Le conflit est difficile. Toute situation où vous vous disputez avec quelqu’un d’autre est inconfortable. Mais négocier pour un salaire plus élevé montre en fait la détermination, la confiance et la conscience de sa valeur – en plus de la possibilité d’une augmentation de salaire. »

Un employé qui négocie pour un salaire plus élevé est probablement confiant dans sa capacité à s’exécuter au travail, ce que les managers apprécient.

Une demande d’augmentation de salaire a plus de chances d’aboutir lorsque l’employé est capable d’expliquer clairement pourquoi il la mérite.

« Les personnes qui négocient de bonne foi, de manière professionnelle, et avec des paramètres clairs et raisonnables, obtiendront souvent la plupart, sinon la totalité, de ce qu’ils veulent. »

Vous seriez surpris par le nombre de professionnels de la vente qui n’ont pas réussi à négocier leur offre ou leur salaire.

Une fois, une collaboratrice a organisé une réunion pour plaider en faveur d’un salaire plus élevé. Elle est arrivé préparée avec un argumentaire convaincant et spécifique sur les raisons pour lesquelles elle méritait une augmentation. Elle a également demandé une formation et un encadrement supplémentaires pour l’aider à atteindre son objectif. Ses arguments étaient solides et son responsable a accepté l’augmentation.

« Outre le fait qu’elle a obtenu l’augmentation, son processus m’a prouvé que ses compétences en matière de leadership commercial étaient solides. La trajectoire de sa carrière a changé ce jour-là ».

La femme qui a négocié avec succès cette augmentation l’a fait en dépit du comportement traditionnel sur le lieu de travail. En fait, les femmes sont quatre fois moins susceptibles que les hommes de demander une augmentation de salaire.

Les femmes, comme tous les employés, devraient considérer les négociations salariales régulières, respectueuses et bien préparées comme une stratégie importante pour la réussite professionnelle.

5. Engagez un coach de carrière

Les meilleurs athlètes de la planète s’appuient sur des coachs pour développer leurs compétences et les aider à réussir. Certains employés ne sont pas différents. Ils rencontrent un coach de carrière pour déterminer leur parcours professionnel et identifier les compétences nécessaires pour réussir.

Au cours de l’année écoulée, seuls 4 % des salariés ont rencontré un coach de carrière, mais les experts estiment que cette pratique devrait devenir plus courante.

 

Les coachs de carrière sont différents des mentors ou des managers :

  • Les mentors agissent de manière informelle ou formelle pour fournir des conseils et une orientation professionnelle spécifiques.
  • Les managers sont chargés d’aider les employés à réussir dans leur emploi actuel.
  • Les coachs de carrière sont des professionnels rémunérés qui offrent des services de carrière allant du polissage de CV à l’aide aux négociations salariales.

Les coachs de carrière aident leurs clients à élaborer des stratégies pour une réussite professionnelle globale.

« Souvent, les employés sont tellement concentrés sur leurs défis quotidiens que cela estompe le désir de faire des projets d’avenir. Avec un coach de carrière, j’ai pu réaliser ce que sont mes rêves sur le long terme ».

Ainsi un coach peut vous aider à :

  • Identifier les emplois qui vous intéressent
  • Apprendre à construire votre réseau
  • Découvrir vos atouts professionnels
  • Vous faire connaître en tant que professionnel

Vous vous sentirez beaucoup plus à l’aise pour développer ce qu’on appelle le Personnal Branding.

Les cadres et autres dirigeants professionnels font appel à des coachs pour cadres qui se spécialisent dans la gestion et la réflexion stratégique.

Pour les employés qui veulent atteindre le plus haut niveau de performance professionnelle, l’embauche d’un coach de carrière peut être un investissement rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.